Une réglementation pour le bien-être animal


La France est le premier producteur de volailles européen et les éleveurs y ont acquis une expertise et des savoir-faire parmi les plus performants au monde.

Bien-être animal et réglementation

Le métier d’éleveur a évolué pour devenir un métier de professionnels, et la prise de conscience de l’importance du bien-être animal a émergé suite aux efforts effectués lors de cette professionnalisation. Le rôle de l’éleveur est primordial puisque c’est lui, par sa connaissance du métier et du comportement des volailles, qui va pouvoir s’assurer de leur bien-être.

Il existe en la matière un travail d’études important réalisé par des organismes spécialisés qui conseillent le législateur et les éleveurs dans leur conduite d’élevage.

Des règles strictes sont en vigueur, au niveau européen et au niveau national, pour assurer une croissance des volailles dans le respect de leur bien-être. Ces éléments font également l’objet de contrôles constants par les éleveurs, par les entreprises qui commercialisent les produits et bien sûr par les services de l’Etat.

A titre d’exemple, la densité au m² est définie par des normes européennes et nationales. Celles-ci varient en fonction du type d’élevage et, ce faisant, de l’âge d’abattage des volailles. Elles sont de :

  • 11 animaux / m² pour les volailles Label Rouge
  • 18 animaux / m² pour les volailles Certifiées
  • 22 animaux / m² pour les volailles classiques, qui sont celles qui sont abattues le plus tôt, après 50 jours en moyenne

Enfin, rappelons que tout l’élevage est centré sur le bien-être de l’animal lui-même et notamment sur sa santé physique et son comportement (comportement de jeux, comportements sociaux).

Précédent Lire la suite Voir l’interview
de Cécile Arnould