FAQ

Les volailles fermières, Label Rouge, certifiées sont-elles plus réglementées au niveau sanitaire que les volailles « standard » ? Les volailles « classiques » sont-elles souvent importées d'autres pays ? Les éleveurs achètent-ils leurs propres œufs où ils veulent pour élever les volailles ? Les volailles sont-elles souvent élevées en batterie ? Existe-t-il une vraie réglementation des conditions sanitaires d’élevage des volailles ? Est-ce que les volailles sont élevées intensivement puis abattues dans une seule et même grosse usine avant d’être distribuées partout en France? Est-ce vrai que les volailles industrielles ne marchent plus normalement ? Les volailles d’élevage vivent-elles sous des néons sans voir la lumière du jour ? Les becs des poussins sont-t-ils cassés ou brûlés pour prévenir les coups de becs et les blessures des éleveurs ? Comment peut-on être totalement sûr que les volailles n’ont pas été infectées par la grippe aviaire ou des virus ? Les volailles « classiques » sont-elles transportées et abattues dans des conditions de stress et de souffrance horribles comme tout le monde le dit ?

Non, l’ensemble du processus d’abattage des volailles doit respecter la règlementation et des cahiers des charges très stricts en matière de bien-être animal, de sécurité sanitaire et de traçabilité.

Les conditions de transport visent à limiter le stress des volailles, à travers une méthode spécifique de ramassage pour ne pas effrayer les animaux avec un temps de chargement minimum à respecter, et une durée de transport la plus courte possible entre l’élevage et le site d’abattage. Le transport est assuré par des sociétés spécialisées.

De plus, diverses mesures sont en place sur les sites d’abattage pour assurer le bien-être animal: la zone d’attente où arrivent les camions transportant des volailles est équipée de brumisateur et de ventilateur en cas de chaleurs et un temps d’attente maximum est défini entre l’arrivée des véhicules de transport et l’abattage des animaux.

Le personnel est en outre formé aux normes existantes en matière de bien-être animal et les sites d’abattage sont soumis à des contrôles fréquents effectués par des services officiels de l’Etat comme les Services Vétérinaires. Conformément à la réglementation en vigueur en France, les volailles sont étourdies par électronarcose ce qui permet de les placer dans un état d’inconscience avant d’être abattues et donc de ne pas engendrer de souffrance pour l’animal.

Pour en savoir plus: Une réglementation pour le bien-être animal


Est-ce que l’alimentation influence beaucoup sur la qualité des volailles ? Est-il vrai que les volailles sont systématiquement nourries aux OGM ? Les industriels gavent-ils les volailles pour qu’elles grossissent plus vite? Les industriels continuent-ils de donner des farines animales aux volailles ? Est-ce que l’alimentation des volailles « classiques» contient des hormones de croissance et/ou des antibiotiques ? Les volailles possédant des labels ont-elles vraiment un meilleur goût que les volailles classiques ? A quel point les modes d’élevage du poulet ont-ils une conséquence sur le goût ? Les volailles vendues en supermarché sont-elles moins fraiches que chez mon boucher ? Est-ce qu’il est aussi facile qu’on le pense de distinguer le sexe des poussins ?

POSEZ VOTRE QUESTION

Vous n’avez pas trouvé de réponse à vos interrogations ?
Proposez votre question :
Champs obligatoires *