Interview de Pascal Le Floch, Directeur Amont (Elevage et Aliment), Groupe Doux


Depuis quand le Groupe Doux existe-t-il ?

Le Groupe Doux exerce une activité d’élevage et de commercialisation de volailles depuis plus de 50 ans en France, avec notamment une forte implantation dans tout le Grand Ouest de la France et en particulier en Bretagne.

Quelle est votre relation avec les éleveurs ? Comment travaillez-vous avec eux ?

En France, nous travaillons avec près de 700 éleveurs selon le modèle de l’intégration : nous apportons à l’éleveur les poussins et l’aliment, et l’éleveur met à disposition son bâtiment d’élevage et sa compétence pour élever les volailles jusqu’à maturité. Elles sont ensuite abattues et commercialisées par le Groupe.

Comment sélectionnez-vous les éleveurs avec lesquels vous travaillez ?

Les éleveurs avec lesquels nous travaillons nous sont particulièrement fidèles. Nous travaillons ensemble depuis longtemps, parfois très longtemps. Pour certains, leurs parents travaillaient déjà avec nous et les enfants ont pris la suite.

Nous travaillons avec les éleveurs sur la base d’une Charte Qualité Sanitaire et Environnementale qui vise à répondre à une triple exigence : l’hygiène et la sécurité sanitaire de l’animal, son bien-être et le respect de l’environnement. Tous les éleveurs qui travaillent à nos côtés ont été agréés en vertu des termes de cette charte. Nous réalisons également des audits annuels afin de nous assurer du bon respect du cahier des charges. Mais, au-delà de ces normes, nous sommes au quotidien aux côtés des éleveurs pour les accompagner dans leur conduite d’élevage, pour partager les meilleures pratiques et des conseils. C’est le rôle des techniciens d’élevage du Groupe.

Comment se présente concrètement un élevage en bâtiment ?

Dans un bâtiment d’élevage, les volailles sont élevées au sol, sur des litières de paille ou de copeaux, où elles disposent de l’espace nécessaire pour circuler librement. Les volailles ont un accès constant à de l’eau fraîche et à des aliments qui concourent à une croissance harmonieuse.

Quel est le rôle de l’éleveur ?

Le rôle de l’éleveur est primordial. C’est lui qui, tous les jours, plusieurs fois par jour, va voir ses volailles et s’assurer de leur bien-être : pour cela il regarde leur comportement, contrôle la température, l’humidité, la ventilation et vérifie que l’aliment et l’eau sont à disposition en permanence.

La Charte Qualité Sanitaire et Environnementale formalise les missions de l’éleveur et instaure un suivi rigoureux de multiples indicateurs relatifs au poids, à l’état de santé des animaux, à la densité d’élevage, à la température dans le bâtiment. Sur la base de ces indicateurs, nos techniciens apportent, tout au long du processus d’élevage, un appui spécifique aux éleveurs (référentiels de comparaison avec les autres élevages, informations sur l’évolution des normes légales sanitaires et environnementales).

Comment sont nourries les volailles ?

Les aliments des volailles du Groupe Doux sont exclusivement conçus et produits au sein de nos usines d’aliments. Nous fournissons aux éleveurs l’intégralité des aliments nécessaires à l’élevage. Garants d’une alimentation 100 % végétale, nous sommes en mesure d’assurer le contrôle de tous les ingrédients (blé, maïs, soja, vitamines…), comme de leur provenance.

Des équipes de nutritionnistes, experts de l’alimentation animale, développent des formules adaptées à chaque type de volaille et à leurs besoins nutritionnels, à chaque étape de leur croissance, afin de contribuer à un développement harmonieux.

Les volailles consomment-elles des antibiotiques ?

Comme un être humain, les volailles peuvent être malades et sont dès lors soignées. L’éleveur va contacter un vétérinaire et décider avec lui d’une prescription d’antibiotique si nécessaire. Les antibiotiques ne sont administrés que si les volailles sont malades.

Toutes les volailles, même les volailles plein-air, consomment-elles des antibiotiques ?

Oui, toute volaille malade quelle qu’elle soit, peut, sur ordonnance vétérinaire, être amenée à prendre des antibiotiques. Encore une fois, seulement si elle est malade et que son état de santé nécessite ce type de traitement.

Comment vous assurez-vous du respect du bien-être animal ?

Une charte « Bien-être des animaux » a été définie par le Groupe, puis diffusée auprès des éleveurs. Elle porte sur les principes suivants :

  • La luminosité des bâtiments.
  • Le maintien d’une température de confort.
  • Le renouvellement de l’air.
  • L’espace disponible : la densité est gérée en fonction des saisons, des régions et des aptitudes du bâtiment à être ventilé. Elle doit, quelles que soient les espèces, être raisonnée en densité pondérale (elle tient donc compte des âges d’abattage des animaux).
  • Le libre accès aux mangeoires.
  • La qualité et la régularité de l’eau et de l’aliment. L’eau est traitée pour garantir sa qualité bactériologique. La gestion des commandes d’aliment permet une distribution d’aliment frais.
  • La qualité et l’entretien de la litière
  • La qualité des soins apportés aux animaux.

Quel est le rôle de vos techniciens d’élevage, en particulier en matière de suivi sanitaire ?

Les techniciens d’élevage sont les hommes et les femmes de terrain du Groupe. Les techniciens d'élevage du Groupe Doux dispensent un conseil et une information permanente auprès des éleveurs sur les techniques d'élevage, les recommandations édictées par les autorités publiques compétentes et s'assurent du strict respect de la Charte Qualité Sanitaire et Environnementale.

Des visites ont lieu tous les 10 jours en moyenne et avant chaque date d'abattage. Les caractéristiques du lot sont contrôlées afin de s'assurer de sa conformité sanitaire. En cas d'anomalies, un vétérinaire spécialisé est appelé.

De plus, les services de la Direction des Services Vétérinaires du Ministère de l'agriculture, de l’alimentation et de la pêche en France contrôlent chaque lot avant l'abattage puis au cours de l'abattage de façon à s'assurer de son parfait état sanitaire.

Comment assurez-vous la maîtrise des risques industriels et la traçabilité ?

De l’élevage jusqu’à la livraison du produit fini, le Groupe Doux maîtrise l’ensemble de la filière de production et exerce ainsi un contrôle total de la qualité de ses produits, jusqu’à l’assiette du consommateur. Au delà de l’engagement de sécurité alimentaire, c’est un atout maître en matière de qualité gustative des produits.

Précédent