Témoignage de Monsieur Alain Launay, éleveur Doux


Alain Launay, éleveur de poulet/dinde avec un élevage de 3 600 m2, à l’Hermitage Lorge (22– Cotes d’Armor).

Alain LAUNAY, éleveur Doux

Comment en êtes-vous venu à faire ce métier ?

J’ai été salarié dans une entreprise de travaux publics pendant neuf ans. Fils d’agriculteur, je souhaitais me mettre à mon compte. Je me suis installé en 1997 en prenant la suite de mes beaux-parents (Monsieur et Madame ALLENO) qui avaient collaboré avec le Groupe Doux pendant une trentaine d’années.

Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans votre quotidien ?

C’est d’avoir la liberté de gérer sa journée, de planifier son travail à son gré, d’avoir sa propre organisation du travail.

Racontez nous une journée type ?

Vers 7h30 chaque matin, je contrôle de la température via un boîtier qui centralise les températures des cinq bâtiments et j’observe le comportement des animaux. Je contrôle de consommation eau et aliment. Je fais ensuite le tour des élevages, pour juger l’ambiance des bâtiments et je rajoute des copeaux si besoin.
Plusieurs fois par jour, je surveille les températures, la répartition des animaux, leur mobilité pour adapter l’ouverture des trappes de ventilation et j’entretiens régulièrement le matériel.

Avec quoi sont nourries vos volailles ?

Les volailles sont nourries avec un aliment 100% végétal (blé, maïs, soja, vitamines, minéraux).

Comment vous assurez-vous de leur bien-être ?

Pour que mes animaux soient bien, il faut que moi-même je me « sente bien » dans mon bâtiment. Il faut une bonne ambiance dans le bâtiment d’élevage, une bonne litière, une bonne gestion de l’hygrométrie (chauffage, ventilation) et toujours avoir des animaux actifs.

Que disent les gens qui viennent voir vos élevages?

Ils sont étonnés par les systèmes automatisés d’alimentation en eau et en aliment et étonnés de voir que les animaux sont élevés sur le sol (ils pensent souvent que les animaux sont dans des cages !).

Quelles sont les évolutions du métier d’éleveur à travers les années ?

Je citerais deux grandes évolutions :

  • Les investissement liés aux questions environnementales qui nous ont conduit notamment à investir dans une station de compostage;
  • Et le temps passé à l’administratif !

Quelles améliorations sont en cours ?

Nous effectuons des travaux pour une meilleure isolation d’un de nos bâtiments.

Précédent Lire la suite