Témoignage de Marc Reignier et de Myriam Reignier, éleveurs Doux


Marc Reignier et de Myriam Reignier, éleveurs de poulet/dinde avec un élevage de 3000 m2, à St Etienne à Arnes (08- Ardennes).

Marc Reignier et de Myriam Reignier, éleveurs Doux

Comment en êtes-vous venus à faire ce métier ?

Mon épouse voulait revenir sur l’exploitation. Du fait de la taille de la ferme, nous avons décidé de nous tourner vers l’élevage de volaille classique en bâtiment, et de construire ainsi 2 poulaillers de 1 500 m².

Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans votre quotidien ?

Le plus intéressant dans ce métier est de travailler avec des animaux.

Racontez nous une journée type d’un éleveur ?

L’essentiel dans une journée de travail c’est l’observation accrue des animaux, c’est de cela que va découler la réussite de l’élevage.

Outre les visites du matin et du soir (consacré à l’enregistrement des données, la gestion de l’aliment, etc.), on intercale 2 visites supplémentaires pour nous assurer du bien-être des animaux.

Avec quoi sont nourries vos volailles ?

Nos animaux sont nourris principalement avec des céréales, supplémentées en minéraux et vitamines pour assurer leurs besoins physiologiques.

Comment vous assurez vous de leur bien-être ?

Pour le bien-être des animaux, on vérifie quotidiennement :

  • le comportement des animaux (leur activité, leur déplacement, la croissance…) ;
  • l’évolution de la consommation d’aliment et d’eau ;
  • la propreté du matériel d’alimentation et d’abreuvement ;
  • l’état de la litière (repaillage si nécessaire).

Que disent les gens qui viennent voir vos élevages ?

Les visiteurs sont surpris avant tout par l’automatisation et la propreté du bâtiment, par le soin que l’on apporte aux animaux.

Quelles sont les évolutions du métier d’éleveur à travers les années ?

C’est avant tout de rester à la pointe des nouvelles technologies et de se remettre sans cesse en question.

Quelles améliorations sont en cours ?

Nous venons d’installer dernièrement la brumisation pour le confort des animaux, en période estivale. Nous envisageons de changer les rideaux prochainement. Nous commençons également à nous renseigner sur les échangeurs d’air dans un but d’économie de gaz.

Précédent Lire la suite